Ciné-Salon

film-713224_1280

Cet atelier s’adresse aux cinéphiles qui souhaitent améliorer leurs compétences de compréhension et d’expression orales en français. Les films choisis portent sur des sujets variés et offrent la possibilité d’analyser différents contextes sociohistoriques en France et ailleurs dans le monde francophone. Réalisateurs et acteurs célèbres sont au rendez-vous. La présentation et la projection du film seront suivies d’environ une heure d’échanges sur les thèmes abordés, le jeu des acteurs, le scénario, la cinématographie, la langue parlée et le lien avec d’autres productions.

Films en français, sous-titres en anglais. Document à l’appui fourni les jours précédant l’atelier.
Niveau : à partir de A2
Enseignante : Alexandra Dorca

Session d’hiver 2017

$50.95 un film, $134.95 les trois films

Samedi 22 avril 2017, 14h-17h  |  REGISTER
Une nouvelle amie (2014), 105 min, drame de François Ozon, avec Romain Duris, Anaïs Demoustier et Raphaël Personnaz. Claire vient de perdre sa meilleure amie, morte trop jeune. Éplorée, elle tombe dans une profonde dépression, mais une découverte surprenante au sujet du mari de son amie va lui redonner goût à la vie. « Un film déstabilisant qui, entre comédie, drame et réflexion sur le(s) identité(s), frappe un grand coup dans l’actualité du cinéma » (L’Obs).

Samedi 20 mai 2017, 14h-17h  |  REGISTER
Joueuse (2009), 100 min, comédie dramatique de Caroline Bottaro, avec Sandrine Bonnaire, Kevin Kline et Francis Renaud. Hélène est une femme de chambre sans histoire qui vit une existence rangée aux côtés de son mari et de sa fille. Un jour, elle surprend un couple d’Américains jouant aux échecs dans une des chambres de l’hôtel où elle travaille. Tout bascule. « Un premier film d’auteure pour grand public, parfaitement maîtrisé, avec une joueuse hors pair » (Télé7Jours).

Samedi 10 juin 2017, 14h-17h  |  REGISTER
Le Fils de l’épicier (2007), 96 min, comédie dramatique d’Éric Guirado, avec Nicolas Cazalé, Clotilde Hesme et Daniel Duval. C’est la main sur le cœur qu’Antoine promet à Claire, sa meilleure et seule amie, de lui prêter de l’argent. Mais encore faudrait-il qu’il possède quelques économies, car de l’argent, il n’en a pas. Il est donc contraint de trouver rapidement du travail. Commence pour lui une nouvelle vie. « Émouvant portrait d’une famille ordinaire et d’une campagne dépeuplée » (Le Parisien).